Marguerite Duras: L'Amour et La Guerre

Accueil
Biographie
Bibliographie
Histoire de la Deuxième Guerre mondiale
Hiroshima mon amour
Lexique
Liens pertinents

         
"L'écriture ne m'a jamais quittée" ~Marguerite Duras

Marguerite Duras, écrivain extraordinaire, est connue pour ses romans, ses histoires, et ses scénarios.  Pendant sa vie, elle a écrit plus de soixante-dix livres et beaucoup en ont été adaptés pour le cinéma. Toutes ses oeuvres sont fondées sur sa vie.  Elle s’est inspirée de ses connaissances et de ses expériences et a créé des situations et des personnages très vraisemblables, aussi bien que des thèmes universels.

Marguerite Duras est née à Gia Dinh en Indochine (maintenant, le Viêt-Nam) en 1914.  Son père est mort quand elle avait quatre ans et sa mère, Marie Legrand, est devenue responsable de Marguerite et ses deux frères.  Marie a décidé de rester en Indochine avec ses enfants.  Alors, elle a travaillé très dur pour protéger sa famille et sa terre.  Le personnage fondamental de beaucoup d’histoires de Duras est en fait la mère.  On peut voir ce personnage sympathique, têtu et courageux dans Un Barrage Contre le Pacifique et trente ans plus tard dans l’Amant



Duras avec sa mère et ses deux frères (source: Adler, Laure)

Quand Duras était adolescente, elle a eu une liaison amoureuse avec un homme chinois, ce qui aurait pu inspirer L’Hiroshima Mon Amour.  A l’âge de dix-sept ans, elle est allée à Paris où elle a étudié le droit et les sciences politiques.  De 1935 à 1941, elle a travaillé comme secrétaire au ministère des colonies.

En 1939, elle s’est mariée avec le poète qui s’appelle Robert Antelme. Antelme était un membre de la résistance en France et il a été arrêté par la Gestapo et envoyé au camp de concentration de Buchenwald.  Il a survécu mais quand il est retourné en France, Duras était tombée amoureuse d’un autre homme, François Mitterrand.  Duras avait projeté de quitter Antelme, mais elle l’a soigné jusqu’à ce qu’il soit remis avant de se marier avec François Mitterrand. La Douleur (1985) est inspirée de cette période dans sa vie.

Robert Antelme  (photo:Adler, Laure)


Mitterrand était aussi membre de la résistance et a aidé les Américains à libérer les camps de concentration.  Il a introduit Duras à la résistance dont elle a fait partie jusqu’à la libération. Alors, en 1943, elle a publié son premier livre, Les Impudents.  Ses premiers écrits ont été inspirés par Ernest Hemingway, Virginia Woolf, et François Mauriac.

Après la guerre, elle a adhéré au parti communiste français (PCF).  Elle n’a rien publié pendant cette période, mais elle a vendu des exemplaires de L’Humanité, revue communiste. Elle a quitté le PCF en 1950, après l’insurrection de Prague, parce qu’elle a condamné sa politique.


Pendant les années 1950, elle s’est établie comme écrivain de bonne réputation.  En 1950, elle a écrit Un Barrage Contre le Pacifique, qui dépeint une famille française et pauvre habitant en Indochine.  En 1952, elle a écrit Le Marin de Gibraltar et en 1955, Le Square.  Contrairement aux autres écrivains de son temps, elle se concentrait sur les personnages et c’est à travers les dialogues et leurs interactions qu’on comprend le thème prééminent dans ses nouvelles.  Hiroshima, Mon Amour est bien sûr, une de ses œuvres les plus célèbres.  Hiroshima, Mon Amour, écrit en 1959, est l’histoire d’une jeune fille française qui a une liaison amoureuse avec un soldat allemand pendant la guerre et, plus tard, une liaison avec un homme japonais.  (Voyez la page, Hiroshima, Mon Amour). Hiroshima, Mon Amour a été adapté pour le cinéma et a reçu une nomination pour un oscar.


Duras et Jules Dassin écrivant le scénario pour 10:30 PM Summer (photo: Adler, Laure)

Après les années 1960, son style a beaucoup changé.  Son style est devenu de plus en plus abstrait et aussi plus féministe.  Dans les années 1970, elle a écrit des scénarios et dans les années 1980 elle est devenue célèbre pour sa nouvelle L’Amant, aussi adaptée au cinéma.  Plus tard, elle est devenue alcoolique.  Elle est morte à Paris en 1996, mais sa passion pour l’écriture restera toujours avec nous.

Haut de page

Dernière mise à jour: 14 juin 2005

© Caitlin Coit 2005