Jean-Paul Sartre: la valeur de la vie humaine

Biographie

Retour à l'accueil

 

Bibliographie

Existentialisme

La guerre civile d'Espagne
« Le Mur »
Lexique
Liens pertinents
 
 
 
 
 
 
 

Jean-Paul Sartre est né à Paris, le 21 juin 1905.  Son père est mort quand il n’avait qu’un an, et Jean-Paul et sa mère sont allés à Meudon pour habiter avec ses grands-parents maternels.  Ils sont tous retournés à Paris en 1911. 

Son enfance a formé le caractère de Sartre.  Le manque d’un père lui a donné de la liberté.  Sartre a passé beaucoup de temps à lire, parce qu’il n’est pas allé à l’école maternelle.  Il n’était pas très actif comme enfant.  Sartre n’avait pas beaucoup d’amis et ne parlait guère aux autres.  Aussi, les croyances diverses de ses grands-parents ont aidé Sartre à décider, à un jeune âge, que Dieu n’existe pas.

Après avoir réussi à ses études au lycée, où il a connu Paul Nizan (qui allait être philosophe aussi), Sartre est allé à l’université, où il a étudié la philosophie.  Il aimait surtout la littérature, écrire et lire.  C’est à l’université qu’il a rencontré Simone de Beauvoir; ils se sont liés d’amitié pour le reste de leur vie.

Sartre a fait son servi militaire entre 1929 et 1931, dans le département météorologique.  Ensuite, il a enseigné la philosophie au lycée, et a commencé à écrire et à publier des textes qui étaient bien reçus. 

La Deuxième Guerre mondiale a beaucoup marqué Sartre.  Avec ses contemporains Merleau-Ponty, Desanti, Cuzin, Beauvoir, entre autres, il a créé une société pour soutenir la résistance.  Ses œuvres de cette époque sont engagées, appuyant la résistance, et plus tard dénonçant le stalinisme.  Comme Albert Camus, il a protesté contre la guerre d’Indochine. 

Sartre était socialiste, pourtant il ne soutenait pas la guerre froide et luttait pour la paix.  Il était toujours indépendant.  Par exemple, il n’a pas pris le côté des Américains ni des Soviétiques.  Il a voyagé en U.R.S.S. et à Cuba.  Aussi, il s’est engagé pendant la guerre d’Algérie.  Beaucoup de ses efforts contre la guerre ont pris la forme d'articles publiés dans son journal Les Temps Modernes, mais aussi il a donné des conférences et a écrit des essais.

Dans les années 1960, Sartre s’intéressait aux rapports entre Israël et Palestine, et appuyait certains mouvements communistes.  En 1964, on lui a offert le prix Nobel de littérature, mais il l’a refusé.  Il a lutté contre la guerre entre les Etats-Unis et le Viêt-Nam.  

   

La plupart de ses dernières actions politiques ont visé les Soviétiques.  Il a protesté contre le totalitarisme et les invasions et a boycotté les Jeux olympiques de Moscou en 1980.  Sa santé n’a pas été bonne pendant les dernières années de sa vie. Sartre est mort le 15 avril 1980.

Retour à l'accueil

Haut de page

Dernière mise à jour

14.06.2005 14:27

Steve Plocher